Rentrée économique et sociale CGPME 2016

L’AQM récompense les petites entreprises

Le 15 septembre dernier, la CGPME organisait sa rentrée économique et sociale comme chaque année sous la présidence de Philippe Rozay.
Animée par Carole Louis, c’était l’occasion d’un moment de convivialité mais aussi plus sérieusement de faire le point sur le «  front » de l’économie régionale voire nationale.

Nouvelle région, nouvelles offres

Au titre de la nouvelle région Normandie, Sophie Gaugain (photo) a détaillé les différents dispositifs d’aides aux entreprises.
Il a été surtout question du nouvel organisme l’ADN (Agence de Développement Normand) «En quelque sorte, le couteau suisse du développement économique régional.» a-t-elle plaisanté.
En effet, cette structure, ex Miriade en Basse-Normandie, se veut être plus proche des entreprises en devenant leur guichet unique et réduisant les dispositifs d’accompagnement de 76 à 5.
Elle a aussi insisté sur la nécessité de travailler en réseau  dans un contexte de filières (12 à l’heure actuelle) renforcé ; «Nous devons ensemble faire de notre Normandie une terre d’avenir» a-t-elle conclu.

Ce qui change…

Les représentants des notaires, avocats et experts comptables se sont succédé pour informer les dirigeants d’entreprise de l’évolution «  estivale » des différentes réglementations.
On notera un changement historique  du code civil modifiant le processus contractuel, inchangé depuis …. plus de 200 ans.
Mais, c’est de la loi « travail » dont il a été question  et de tous ses aspects encore flous pour certains, dans l’attente des décrets associés.
Il a été également rappelé les dangers de la cybercriminalité en forte croissance.

Reconnaitre

L’AQM a été mise à contribution pour remettre les diplômes à 3 entreprises qui se sont investies dans une démarche RSE  supportée par l’ARACT utilisant notre outil RSD2.
Christian Van Puyvelde (photo), au nom de notre association, n’a pas manqué de rappeler  l’engagement historique de l’AQM dans la promotion d’un développement durable.
« L’outil d’autodiagnostic RDS2 a depuis évolué pour devenir REXCELYS reconnu de surcroit au plan national » a-t-il ajouté en sollicitant les entreprises quant au concours des bonnes pratiques 2016.