IPDiA, pour une innovation de niche

Reconnaissance, partages de bonnes pratiques, autant de mots clés qui s’associent aux missions que s’est fixées l’AQM. Cette fois, c’est la société IPDiA qui est à l’honneur.

 

Un peu d’histoire
« Cette société a été créée par Franck Murray en 2009 sur le site du Mont Coco à Caen » souligne Jean Fergon, Directeur Opérationnel qui nous reçoit. Profitant des installations industrielles et du savoir-faire de Philips semi-conducteurs (devenu NXP à la même époque), forte de ses 66 employés, l’entreprise a dû avant tout se construire pour faire de ce challenge risqué une « success story » à la normande. « Elle a été aidée en cela par toutes les parties prenantes dans un climat favorable de confiance et transparence » ajoute Jean Fergon. 8 ans après, IPDiA a doublé ses effectifs avec 125 employés dont 25 en Recherche et Développement.

 

Les clés du succès
Comme beaucoup de jeunes entreprises, IPDiA a basé ce succès sur des marchés de niche à faible/moyen volume où les produits d’IPDiA apportent une réelle valeur ajoutée grâce à des performances différentiantes. Pour faire simple, son savoir-faire est de réaliser des composants électroniques passifs miniaturisés (principalement capacités de fortes valeurs) directement intégrés dans une puce de silicium. Au-delà d’une technologie de pointe maitrisée, l’entreprise s’est spécialisée dans la réalisation de prototypes tout en diversifiant ses domaines d’application. S’appuyant sur une première expérience dans le médical implantable, IPDiA se développe désormais aussi bien dans le domaine des fibres optiques à hautes fréquences (100 Gb) que celui de l’industrie pétrolière dans les milieux hostiles (températures et pressions élevées).
Sa remarquable capacité à miniaturiser (« PerforMiniaturisation ») intéresse inévitablement de nombreux marchés comme l’automobile et les smartphones. « Notre immersion dans les réseaux technologiques, français, européen voire mondial a représenté aussi un atout déterminant » ajoute Jean Fergon.

 

Entre rigueur et agilité
La culture et le management de la société ont su s’adapter à ces marchés de niche ou la réactivité et le contact direct avec le client sont des « figures imposées ». « Nous avons privilégié la responsabilisation de chaque acteur de l’entreprise » dit Jean Fergon en insistant sur l’importance de faire comprendre à tous le besoin du client. La petite taille de l’entreprise facilite une communication de proximité, source de motivation de tous. « Nous organisons 3 à 4 « Town meetings » chaque année auxquels assiste tout le personnel ». Outre l’intéressement de ce personnel aux résultats de la société, IPDiA n’en n’oublie pas pour autant les aspects sociaux et sociétaux. « Un groupe de travail « bien-être » a été créé » souligne Marc Levrel, Responsable QHSE. Entre autres, une salle de repos spacieuse a été créée et la société participe financièrement à certaines activités sportives des employés. Enfin, très impliquée dans les réseaux socio-économique locaux – citons entre autres NMA, Normandy Microelectronics Association -, IPDiA contribue à aider les start-up dans leur gestion.
Sur ces marchés aussi pointus qu’exigeants comme le monde médical, la rigueur est de mise à tous les niveaux. Il n’en est que de constater les nombreuses certifications obtenues. « Nous avons été félicités lors de notre re-certification ISO14000 » se réjouit Marc Levrel en précisant que les actions associées ont permis de réduire de façon très significative les coûts de fonctionnement de l’infrastructure. Classé ICPE, le site se veut exemplaire en terme de gestion des risques. « Nous avons particulièrement travaillé avec les parties prenantes sur la gestion de crise » souligne-t-il en se félicitant de l’absence d’accident avec arrêt de travail en 2016.

 

Un futur prometteur
La rançon d’un tel succès ne s’est pas fait attendre puisque l’un des leaders mondiaux des composants électroniques passifs a souhaité intégrer IPDiA dans sa « panoplie » de produits. En effet, Murata, société japonaise spécialisée sur les marchés du téléphone et de l’automobile y a vu une remarquable opportunité de disposer de la gamme de produits en silicium d’IPDiA, particulièrement complémentaire. Gageons que cette décision sera un nouveau tremplin pour IPDiA qui pourra inévitablement bénéficier des capacités financières et commerciales de Murata ainsi que de ses marchés… en souhaitant qu’IPDiA y conserve son agilité innovante qui en a fait sa force jusqu’à présent.